Carte postale du silence

Numériser0001.jpg

Je ne suis pas revenue du silence

C'est un pays immense si tu savais et si beau

Tu y écoutes chanter les sources à fleur de terre et s'allumer aux cimes les notes des oiseaux

Jamais ne s'achève la découverte des murmures qu'il cache au creux de ses mille détours

Tu peux sautiller d'éclat en éclat

courir tellement loin que tu entends cavaler le vif-argent de ton souffle longtemps après que tu as fait halte

allonger les distances jusqu'à l'astre prochain

ou t'apaiser le front au soleil

tandis que bruit dans ton rêve le cours de plus en plus doux de ton sang

et que des ailes d'insectes vibrent à ton oreille

C'est un pays d'éternelles vacances

Je ne suis pas revenue du silence

Géraldine Andrée

Tous droits réservés

Les commentaires sont fermés.