Ultime

Profite
encore
un peu
du soir

quand
les feuilles
bleues
du silence

se mélangent
et respirent
si fort
ensemble

que tu es encline
à croire
que c'est
ton souffle

qui enveloppe
le monde
tandis
que la buée

qu'exhalent
les lèvres
ouvertes
de la lune

dans la nuit
efface
de ta mémoire
tous les signes

 Géraldine Andrée

Tous droits réservés @2017

Commentaires

  • Bonjour Géraldine,

    Merveilleux poème dont j'adore le rythme. Et quelles images!
    Magie de l'instant
    bises sous le charme de tes mots
    ;)

Les commentaires sont fermés.