A jamais à présent

Les perles de ta voix tintent dans la lumière

Tes phrases entourent en n'importe quelle saison mon cou

Il m'arrive au matin de confondre les rayons du soleil qui bordent le monde avec tes mèches une fois le voile levé

Quand tu m'envoies dans le vent ce signe espiègle que je reconnais depuis l'enfance afin que je tourne ma tête vers l'essentiel

je sais que tu déplies déjà la page du ciel et que tu vas m'en lire les conseils tout le jour

Et si je songe à toi en disant A jamais

tu me réponds en déposant une rose de ton souffle sur ma joue A présent

Et si je prête l'oreille à tout ce qui se dit de toi et qu'on veut que je croie

comme quoi tu t'es éteinte au printemps

tu ris aux éclats dans la nuit de mes yeux

et tu me fais présent d'un peu de silence

pour que j'entende cette phrase brève

qui s'exclame

dans toute mon âme

preuve de la force de ta flamme 

C'est pourquoi

je suis Feue !

Géraldine Andrée

Les commentaires sont fermés.