Un chemin en Chine

J'ai repris le petit chemin de mon ancienne vie en Chine et qui mène je me souviens au Jardin Fleuri

J'ai senti dans le soleil la fraîcheur des pierres étoilées de gouttes semées dans la nuit par les cimes

J'ai retrouvé l'écho de mon pas qui m'accompagne ainsi de naissance en naissance

Je me suis familiarisée avec ma connaissance complète du présent où seuls comptent le rayon et le carillon d'or qui montent dans le matin

J'ai appris à me fier au nuage ce flâneur au-dessus du temps

J'ai avancé sans effaroucher les lueurs des ailes sur les premières pivoines

Et j'ai su combien ma promenade à travers ces lointains instants allume depuis toujours mon propre chant sur le chemin

J'ai rejoint en esprit
mon pas
là-bas
qui me guide

secrètement
aujourd'hui
en cette vie
à la porte ouverte

du Jardin Fleuri

Géraldine Andrée

Commentaires

  • Bonjour Géraldine,

    La puissance du souvenir. Nous avons tous notre Madeleine de Proust. Un goût, un parfum, une couleur une sensation sur le visage du soleil... merveilleux jardin fleuri que tu nous donnes envie de visiter aussi.
    ;)

  • Me revoici après avoir lu "la barque" et " je reviendrai au printemps".
    Deux poèmes très différents et que j'ai beaucoup appréciés. Cette barque m'a séduite car c'est un sujet que j'aime peindre avec mes couleurs et également mes mots. Ambiance très zen.
    Merci pour ce doux moment sur tes pages
    ;)

  • Merci, Martine, pour tes beaux mots, ta fidélité et ta présence !

Les commentaires sont fermés.