L'eau de mon pays

Elle est douce

l'eau de mon pays

Elle court

tout le temps

traverse mes pensées

berce mes rêves

de son chant

Et quand je me penche

sur elle

pour trouver ma vérité

ce sont mes yeux

que je redécouvre

eau dans l'eau

C'est à une telle onde

que j'étais destinée

en venant au monde

elle et pas une autre

claire et frêle

entre les herbes hautes

toute discrète

sous le limon

eau dont il me semble

qu'elle annonce

ma trace

comme l'encre

de mes cahiers

et lorsque je crois

que je passe

insignifiante

les méandres

qu'elle dessine

dans mon songe

sur les pages

de sable

me font des signes

d'enfant

C'est l'eau

de ma vie

le long

de laquelle

j'avance

comme jadis

quand je suivais

avec mon bâton

de sureau

la Petite Eau

qui bordait

la demeure

de mes vacances

C'est l'eau oui

du Pays d'origine

toujours jaillissante

mon éternelle naissance

 

Géraldine Andrée

Les commentaires sont fermés.