L'embouchure

A chaque mot

je suis

à une embouchure

 

A chaque début

de page

au bord du large

 

L'encre

me mène

toujours

 

au Poème

cette mer

lointaine

 

dont je m'approche

instant

après instant

 

si mon souffle

vient

profondément

 

de moi-même

 

Géraldine Andrée

Commentaires

  • Le poème une mer lointaine, un voyage immobile ...

Les commentaires sont fermés.